Massages

Massages

thérapeutiques, sportifs, détente

 

Avec des huiles de massage vierges et des huiles essentielles bios, choisissez le massage qui vous convient.

Ne laissez pas les contractures et tensions musculaire s’installer. Elles apparaissent après un effort prolongé sur des muscles très sollicités. Selon votre activité, sportive ou non, plusieurs fibres musculaires peuvent rester contractées et limiter l’amplitude des articulations concernées.

Les contractures pourraient être le début de problèmes plus graves tels que crampes, torticolis ou lombalgies à répétitions, élongations, claquages, déchirures voir la rupture totale d’un muscle. Les traiter rapidement permettra au muscle de se détendre et être prêt pour un nouvel effort.

Le massage aura pour but de détecter les contractures, les tensions musculaire et de les résorber dans la mesure du possible.

Après un effort intense pouvant générer des courbatures, le massage pourra aider à diminuer les douleurs issues de ces microlésions et activer le processus anti-inflammatoire naturel.

 

Le massage sportif a pour objectif :

Préparer l’athlète à la compétition ou l’entraînement

Favoriser la récupération juste après une compétition ou un entraînement

Accompagner l’athlète durant une saison

La préparation à la compétition ou à l’entraînement sera une séance courte et active d’une vingtaine de minutes. Le but est de mettre en action les fibres musculaires et d’activer la circulation sanguine. Le massage se terminera 30 à 40 minutes avant l’échauffement proprement dit de l’athlète.

La récupération après un entrainement ou une compétition, sera une séance lente avec des pressions moyennes à profondes. Le massage aura pour but de favoriser la récupération active et le cas échéant, de traiter les contractures et autres tensions apparues ainsi que la prévention des blessures. La séance peut se dérouler un à deux jours après l’effort.

L’accompagnement va permettre à l’athlète et au masseur d’avoir un suivi longitudinal. La planification de l’entraînement en fonction des objectifs, permettra au masseur de préparer l’athlète pour que les performances soient à la hauteur des attentes. Les séances permettront à l’athlète de pouvoir, en cas de besoin, extérioriser ses angoisses, ses tensions ou son stress.

 

Le massage thérapeutique a pour objectif :

Contrôler la posture générale

Identifier les zones douloureuses et les traiter

Corriger la position du squelette

 

Le contrôle de la posture va permettre au masseur d’observer la position de la personne en station debout. Le masseur pourra contrôler les courbures de la colonne vertébrale, l’alignement des épaules et des hanches.

Cet examen visuel donnera des indications quant aux problèmes rencontrés.

Des tests fonctionnels permettront au masseur de connaître les préférences naturelles de la personne concernée et ainsi de donner des conseils sur ses positions au quotidien afin de faire diminuer, voir disparaître les douleurs.

Un massage adapté sur les zones sensibles et périphériques permettra de détendre la musculature et redonner une mobilité aux articulations.

Quelques conseils à appliquer permettront également à la personne de faire une prévention active des problèmes récurrents.

 

Le massage détente a pour objectif :

Prendre un moment pour soi dans un environnement calme et tranquille.

Choisissez une huile essentielle de détente, une musique douce et laissez-vous aller durant la séance.

 

 

 

 

 

 

 

****************************************************************************************

Le squelette pourrait être comparé à une structure de tenségrité. La faculté d’une structure à se stabiliser par le jeu des forces de tension et de compression qui s’y répartissent et s’y équilibrent.
Les structures établies par la tenségrité sont donc stabilisées, non par la résistance de chacun de leurs constituants, mais par la répartition et l’équilibre des contraintes mécaniques dans la totalité de la structure.
Ainsi, un système mécanique comportant un ensemble discontinu de composants comprimés au sein d’un continuum de composants tendus peut se trouver dans un état d’équilibre stable.
Ce qui signifie, par exemple, qu’en reliant des barres par des câbles, sans relier directement les barres entre elles, on arrive à constituer un système rigide.

Nous pouvons donc imaginer que notre squelette tient en place grâce à nos tissus mous tels que fascia, ligaments, tendons et muscles entre autres.

Comme les os ne sont pas directement liés entre eux, le jeu des liaisons entre les différentes structures fait que nous pouvons tenir debout, bouger dans tous les sens.

Lorsqu’une structure ne se trouve pas dans un état normal (contractures, tensions musculaires, manque de mobilité), elle tire sur ses insertions et met en tension son antagoniste, qui à son tour pourra mettre en tension une autre partie de ses insertions et ainsi de suite.

Afin de compenser ces diverses tensions qui peuvent créer des déséquilibres et pour ne pas tomber ou être tout « tordu », nous mettons en place des contractions de protection pour maintenir notre stature, favorisant ainsi la venue de douleur au niveau des articulations.

Les douleurs articulaires (dorsales notamment) peuvent provenir de fascia peu mobile, d’une musculature en tension permanente et/ou d’une déshydratation. L’hydratation est un élément très important pour le maintien de notre métabolisme. En cas de forte chaleur, d’activité physique ou professionnelle intense, il est important de bien boire, de l’eau essentiellement.

Les massages/automassages, les étirements et l’activité physique réorientent et réhydratent le collagène. Ils sont de bons activateurs des anti-inflammatoires naturelles et assouplissent le tissu fascial adhérent, favorisant ainsi le mouvement des tissus musculaires.

Le stress stimule des substances qui activent la contraction des vaisseaux sanguins empêchant l’évacuation des déchets métaboliques et peut favoriser l’apparition des contractures. On entre alors dans un cercle vicieux de contractions de protection qui favorisent l’augmentation des contractures et empêchera les articulations d’effectuer les mouvements dans les meilleures conditions.

On pourra alors voir apparaître des tensions musculaires plus importantes qui peuvent générer des élongations, claquages, déchirures voir une rupture totale du muscle lors de l’activation de ces muscles.

Lors d’une activité physique importante (sportive ou non), nous pourrons également nous retrouver dans le cercle vicieux de contractures/protections qui va générer des douleurs et tensions musculaires.

Une séance de massage va favoriser une récupération active des tissus musculaires en activant dynamiquement la vasodilatation permettant ainsi l’évacuation des déchets métaboliques.

 

Prenons contact pour un 1er rendez-vous sans engagement, faire connaissance et définir vos attentes